Behind the Scenes : Tanja de la boutique du musée FOMU

Nous avons demandé à Tanja, gérante de la boutique du musée FOMU à Anvers, si elle pouvait nous parler de son travail.

16 septembre 2018

FOMU Museumshop
© Alexey Shlyk, FOMU.

La série Behind the Scenes vous donne un aperçu de ce qui se trame dans les coulisses des musées. Le fonctionnement quotidien occupe déjà à lui seul de nombreux collaborateurs, mais en quoi consistent précisément leurs tâches ? Nous avons demandé à Tanja, gérante de la boutique du musée FOMU à Anvers, si elle pouvait nous décrire le contenu de son travail. Elle nous a accordé un entretien agréable sur la terrasse du FOMU.

Comment êtes-vous arrivée à ce poste ?

Avant de commencer au FOMU, j’ai travaillé pour une agence de voyages, une agence immobilière et un développeur de projets. Ensuite, j’ai ressenti le besoin de changer de carrière et j’ai débuté en 2012 comme collaboratrice à l’accueil du FOMU. Mais après un certain temps, je trépignais d’envie de retravailler dans le domaine commercial. Juste à ce moment-là, j’ai eu l’occasion de commencer en qualité de responsable de la boutique, un défi qui a croisé ma route au bon moment !

FoMu.
© FoMu.

En quoi consiste précisément votre fonction à la boutique du musée ?

Tout de A à Z ! En concertation avec notre directeur, nous déterminons l’offre dans la boutique. Je gère toutes les commandes et, avec l’équipe de l’accueil, je m’assure que les produits soient bien présentés dans notre boutique. Je me rends aussi plusieurs fois par an à des bourses internationales afin de rester attentive aux nouvelles tendances. Lorsque la boutique a déménagé à son emplacement actuel en 2011, l’accent était principalement mis sur les albums photos. L’offre de produits dérivés et de gadgets occupait une place moins importante. Cette offre, je l’ai étoffée de plus en plus. À l’époque, la boutique visait un public d'initiés. Aujourd’hui, tous les types de publics peuvent y trouver leur bonheur. La boutique s’est donc fortement développée ces dernières années.

Quelle est votre tâche préférée ?

J’aime les défis. J’attends donc une chose avec impatience : la vente bisannuelle des stocks où nous proposons non seulement les derniers exemplaires de livres, mais aussi par exemple des cadres d’anciennes expositions ou des étagères métalliques. J’adore aussi me rendre à des bourses. Ce sont des environnements stimulants qui m’enthousiasment par la multitude de produits que nous pouvons proposer dans la boutique. Sans ces bourses, il y a des idées auxquelles je ne penserais jamais, comme le kit do-it-yourself pour fabriquer un appareil photo numérique soi-même. Nos collaborateurs ont aussi le plaisir et le privilège d'y faire personnellement la connaissance des photographes. La plupart d’entre eux sont vraiment sympathiques !

Stijn Vanderdeelen.
© Stijn Vanderdeelen.

Quel est votre objet favori dans la boutique ?

Les appareils photos instantanés ! Ils ne se démodent pas et restent un cadeau en vogue. Ils sont même disponibles dans toutes les marques et dans tous les formats. Avant, vous ne trouviez que les Polaroids classiques, mais maintenant Lomography et Instax proposent également des appareils photo instantanés. Bien entendu, nous avons aussi de très beaux albums photos, réalisés tant par de jeunes photographes belges que nous voulons soutenir que par de célèbres photographes internationaux. Mais j’ai beaucoup de mal à ne choisir qu’un seul objet (rires).

Quels visiteurs vous ont récemment marquée ?

Il y a quelques semaines, un jeune couple américain est passé. Ils étaient à Anvers pour un symposium et avaient eu l’envie soudaine de visiter aussi le FOMU. Ils sont bien restés deux heures dans la boutique et, après un certain laps temps, ils ont acheté un objet. Et puis un autre, et encore un autre. Toujours des petites choses. En fait, ils trouvaient que cette boutique était l’une des meilleures boutiques de musées qu’ils avaient jamais vue. Seul bémol : ils ne voyageaient qu’avec un seul bagage à main et ne pouvaient donc pas se permettre de tout acheter. Ils nous ont assuré qu’ils deviendront nos premiers clients dès que la boutique en ligne ouvrira !

Stijn Vanderdeelen.
© Stijn Vanderdeelen.

Pouvez-vous nous donner un exemple de question la plus fréquente ?

La boutique fait aussi office de billetterie, on nous pose donc beaucoup de questions pratiques, comme : « Où sont les toilettes ? » (Rires).

Quelle pièce de la collection permanente du FOMU aimeriez-vous ramener chez vous ?

L’album American Photographs réalisé en 1938 par Walker Evans. Nous avons la première édition de cet album ! Vous trouverez une réimpression dans notre boutique (NDLR : consultez aussi l’Instagram du FOMU, ils y postent régulièrement les objets du musée préférés de l’équipe du FOMU. Tanja y a aussi posté sa liste !)

Alexey Shlyk, FOMU.
© Alexey Shlyk, FOMU.

Quelle a été votre expo préférée depuis que vous travaillez ici ?

La rétrospective de Saul Leiter en 2016. Ses photographies à New York lorsqu’il pleut ou qu’il neige et que la buée recouvre les fenêtres sont mes préférées. Je n’étais apparemment pas la seule à être touchée par son travail. Beaucoup de personnes ont visité plusieurs fois l’exposition et ont acheté son album dans la boutique.

Que pensez-vous du pass musées ?

Super ! C'est une très belle initiative. Nous disons nous-mêmes depuis des années qu’il faudrait un pass de ce genre. Tous les collaborateurs du musée soutiennent ce projet à 100 %. Nous avons déjà accueilli au FOMU de nombreux visiteurs munis du pass musées acquis en prévente. Nous remarquons donc déjà que le pass musées est apprécié.

165 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

278 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass