Christophe Plantin en 6 points

Rencontrez cette célébrité du XVIe siècle.

13 mars 2020

Plantin
© Musée Plantin-Moretus

Au Musée Plantin-Moretus, on respire déjà les odeurs de la bonne pâtisserie… Le 15 mars, on y célèbre le 500e anniversaire de l'imprimeur anversois Christophe Plantin (1520-1589). Quiconque a l'intention de prendre un morceau de tarte gratuit (voir une visite, un atelier ou un spectacle) ferait bien de mémoriser ces quelques astuces indispensables.

1. Une renommée rapide comme l'éclair

Saviez-vous que Christophe Plantin était un émigré français ? Né en France en 1520, il s'installe au Vrijdagmarkt à Anvers en 1576. La renommée de Plantin est déjà à son apogée : le roi Philippe II est un de ses clients réguliers et Plantin possède pas moins de 22 presses à imprimer qui contribuent à diffuser les développements les plus importants de la science et de la littérature.

2. Pour la paix dans le monde

C'était véritablement un objectif prioritaire pour Plantin. Il pensait que le monde serait meilleur si tout le monde avait accès au savoir. Pour y contribuer, il chérissait ses projets, de l’édition du premier dictionnaire néerlandais à l’édition d'une bible en cinq langues connue sous le nom de Biblia regia (Bible royale). Les pouvoirs de l’époque - en particulier l'église – étaient parfois un peu nerveux à l'idée que la connaissance se vulgarise.

3. Artiste mais aussi entrepreneur

Plantin est-il considéré comme un sacré saint ? C'est peut-être lui donner un peu trop d'honneur : il était d'abord et avant tout un commerçant astucieux, et c'était plutôt nécessaire en l'absence de sécurité sociale. Afin de se prémunir d’une conjoncture défavorable dans le secteur de l'imprimerie, il a également tenu toute sa vie un commerce en cols de dentelle et textiles délicats - un travail à titre complémentaire, pour ainsi dire.

4. Des amis distingués

Le petit-fils de Christophe Plantin, Balthasar Moretus, était en classe avec Pierre Paul Rubens. Balthasar a commandé de nombreux portraits de famille à son ami Rubens, qui sont encore visibles au musée à ce jour. Il s’y trouve également un portrait du chef de ligne lui-même, de la main de Rubens, l’anversois le plus connu.

5. Entreprise familiale

Derrière un grand homme se tient... toute une famille. Exactement ! Toute la famille Plantin était impliquée dans l’entièreté de l'entreprise. Les filles dirigeaient la boutique de dentelles mais, avant tout, elles étaient mariées aux hommes appropriés, si bien que l'entreprise gagna en influence. Ce n'est pas très féministe, mais construire un empire commercial mérite bien un petit sacrifice.

6. Des pâtisseries au menu

Le gâteau d'anniversaire que le Musée Plantin-Moretus (qui est d'ailleurs classé au patrimoine mondial de l'UNESCO) sert en l'honneur de Christophe Plantin était également au menu au XVIe siècle. La pâtisserie telle que nous la connaissons aujourd'hui contient peut-être plus de sucre, mais avec de la farine, des amandes et des œufs, vous pouviez déjà faire de délicieux gâteaux en 1520. Bon appétit !

La fête d'anniversaire a lieu le dimanche 15 mars de 10h à 21h dans et autour du Musée Plantin-Moretus à Anvers.

Vous avez manqué cette fête ? Pour les détenteurs d'un pass musées, c'est la fête tous les jours. Ils peuvent visiter le Musée Plantin-Moretus gratuitement et aussi souvent qu'ils le souhaitent pendant 1 an. Commandez votre pass musées ici !

170 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

231 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass