Expo remarquable : Marcel Broodthaers au WIELS

Et d’autres travaux de Bruxelles à la côte

04 novembre 2021

Marcel Broodthaers au WIELS
© Marcel Broodthaers au WIELS © Nathan Ishar

Vous le connaissez bien sûr, l’homme de la casserole de moules et des œufs : Marcel Broodthaers… Cet artiste belge a épaté le monde avec ses constructions surréalistes. Toujours avec un clin d’œil critique à notre société. Mais il y a aussi une facette de Broodthaers plus méconnue.

Dans l’exposition ‘Poèmes industriels, lettres ouvertes’ présentée au WIELS, vous trouverez une collection inédite d’œuvres d’art fascinantes. Vous ne vous lassez pas de son travail ? Suivez le guide, nous vous emmenons alors vers des lieux qui combleront votre appétit, rien qu’en roulant sur la E40 : toujours tout droit et en tournant de temps en temps.

Les détenteurs du pass bénéficient d’une entrée gratuite à cette exposition. Vous n’avez pas encore de pass musées ? Achetez-le maintenant et profitez d’une foule d’avantages.

Des plaques comme des spéculoos ?

« Ces plaques sont faites comme des spéculoos », disait Marcel Broodthaers à propos de sa collection. Nombre de ses œuvres ont voyagé dans le monde entier, mais celles-ci n’ont jamais trouvé le chemin du musée jusqu’à ce jour. Au WIELS, vous ne verrez pas de casseroles de moules, mais des plaques en plastique. Entre 1968 et 1972, il a réalisé quelque 36 spécimens remplis de poèmes énigmatiques avec des signes, des images, des lettres, des mots ou des marques de ponctuation. Tout a été fabriqué à Forest, où se situe également le WIELS.

Broodthaers ne serait pas lui-même si ces œuvres n’étaient pas porteuses d’une critique sociale. Dans ses poèmes industriels, comme il appelait les plaques, il questionne les messages répétitifs et manipulateurs de la publicité. Il fusionne la poésie avec les arts plastiques et fait bouillonner nos cerveaux. À côté de ces 36 plaques, le WIELS nous surprend avec toute une série de motifs secondaires, de variations et d’esquisses, soit un total de 120 œuvres. Un régal pour les yeux.

De la publicité pour son propre musée ?

Au WIELS, on trouve non seulement des plaques, mais aussi une série de Lettres ouvertes que Broodthaers a distribuées lors de l’ouverture de son musée. Oui, en 1968, il a fondé son Musée d’art moderne, Département des Aigles. Dans sa propre maison. Le musée lui a imposé un ensemble de tâches exigeantes, car il n’était pas seulement le seul artiste présent, mais aussi le directeur, le gardien et le visiteur.

Marcel Broodtaers
© Marcel Broodtaers

Broodthaers au gré de la E40

Avec Broodthaers, on en veut toujours plus. Si vous empruntez l’autoroute E40 de Bruxelles à Ostende, vous ne resterez pas longtemps sur votre faim. Voici où vous devez vous arrêter :

  • S.M.A.K. : à Gand, ils sont également fans de Broodthaers. La preuve, ce musée consacre une salle entière à l’artiste. Le Broodthaerskabinet regorge d’œuvres d’art, de livres et d’archives. Oh, avons-nous mentionné que vous pouvez y admirer la Grande Casserole de Moules ?
  • Musée Groeninge : marquez une halte dans la pittoresque ville de Bruges pour une touche de Broodthaers et ne manquez pas les autres maîtres flamands.
  • Mu.ZEE : Ostende est la ville de nombreuses célébrités. Mettez le cap sur le Mu.ZEE, le Musée Art-sur-Mer, où les artistes belges règnent en maîtres. Pouvez-vous y retrouver la plaque témoin du musée Broodthaers ?

Avec le pass musées, vous pouvez visiter gratuitement l’exposition Broodthaers au WIELS. Et aussi toutes les autres merveilles.

Pas encore de pass ? Commandez-le ici.

212 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

261 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass