Focus sur... la lettre d'amour de deux sœurs à Félicien Rops

Laissez-vous inspirer par la lettre d’amour des sœurs Duluc au plus sulfureux des artistes belges.

14 février 2020

museumPASSmusées
© museumPASSmusées

Notre série “Focus sur” n’a pas échappé aux flèches de Cupidon : pour la Saint-Valentin, nous nous penchons sur une lettre d’amour des sœurs Léontine et Aurélie Duluc à l'artiste namurois Félicien Rops, Fély pour les ami(e)s.

Cher et adoré Fély,

Il ne s'agit pas de te désespérer ainsi, pas plus que de retarder ton voyage. Il faut venir tout de suite près de tes petites femmes qui t'aiment et qui voudraient te tenir dans leurs bras pour te consoler de tous tes ennuis et nous y parviendrons, bien sûr, car, à nous trois réunis, nous braverons tous les guignons présents et à venir. (...) comme tout est terne dans le petit nid, quand tu n'es pas là pour y jeter le rayonnement. (...) Aurélie rentre ; je la laisse causer un peu avec toi. Tous mes baisers, à toi, cher Adoré. Je ramène notre fille qui passera la nuit avec nous ; ta place au moins ne restera pas vide et, en nous éveillant, nous trouverons une tête aimée à baiser. (...) Qu'il ferait bon ici, si tu y étais ; toutes ces fêtes funèbres, qui arrivent en même temps que les jours gris et qui ont une si triste influence sur l'esprit des amoureux séparés et inquiets, passeraient si délicieusement, si, assis tous trois auprès d'un bon feu, nous écoutions tes chères causeries en les interrompant par nos baisers ! Cher adoré, il ne faut pas retarder ce bonheur-là : nous aimer et nous le prouver par nos baisers et nos caresses, voilà le principal ; quant à la vie matérielle, eh bien, nous vivrons en artistes de vingt ans, et notre appétit nous fera trouver bons nos repas frugaux. Cher bien-aimé, comme nous t'aimons, et comme nous avons hâte de te le prouver !

AureLéon

Les débuts amoureux de Fély Rops

Félicien “Fély” Rops épouse à ses 24 ans la Namuroise Charlotte Polet de Faveaux, qui sera la mère de ses deux premiers enfants. L’idylle avec celle qu’il prénomme sa “chère Carlotta” sera hélas de courte durée : le jeune artiste applique un peu trop souvent la maxime wildienne “Le seul moyen de se délivrer d’une tentation, c’est d’y céder”.

Fély s’en va à Paris

Dès 1860, Rops se rend de plus en plus à Paris, des voyages qui lui deviennent indispensables. Au père de Charlotte, il écrira “Je crois qu’il est nécessaire que je passe 3 mois à Paris par année, pour y étudier les dessins des maîtres” .

Rencontre avec AureLéon

Le coup de foudre n’arrive pas sous la forme d’une seule femme chez Rops, qui tombe follement amoureux de deux couturières parisiennes, Aurélie et Léontine Duluc. Heureusement pour lui, cet amour unit les deux sœurs plutôt que de les partager : “ses petites femmes” signeront leurs lettres “AureLéon”.

Claire Duluc et Félicien Rops, ca. 1889, Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des Manuscrits, Bruxelles, inv. III/1898/61C (détail)
© Claire Duluc et Félicien Rops, ca. 1889, Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des Manuscrits, Bruxelles, inv. III/1898/61C (détail)

Ménage à trois rue Mosnier

Le “petit nid” où Rops “jettera son rayonnement” lors de soirées à trois “auprès d'un bon feu” se situe rue Mosnier. Les sœurs Duluc ne sont pas les seules à évoquer avec tendresse ce petit coin de paradis parisien. Rops écrira à son ami Dommartin : "Retrouver les mignonnes de la rue Mosnier ; ce qu’elles sont et seront : toujours les plus honnêtes et les plus charmantes créatures du monde. Elles me réconcilieraient avec toute l’Humanité”.

Un amour qui dure

Les sœurs Duluc sont restées les compagnes de Rops pendant près de 30 ans, jusqu’à sa mort. Il aura un enfant avec Aurélie comme avec Léontine (Claire, “notre fille” dans la lettre, future épouse et muse de l’écrivain belge Eugène Demolder). S’il nous reste de cet amour des lettres des sœurs à leur “cher adoré”, le Namurois s’est arrangé pour réclamer et détruire les missives qu’il leur a destinées à son tour. Sacré Fély !

Claire Duluc, Musée Félicien Rops
© Claire Duluc, Musée Félicien Rops

N’aimeriez-vous pas offrir un pass musées à votre valentine ou à votre valentin ? Profitez avant le 1er mars prochain du prix actuel de 50 € au lieu de 59 €. Quand on aime, on ne compte pas, ou presque...

170 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

298 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass