La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel: 27 octobre 2018

La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel a été instaurée par l’UNESCO pour mettre en lumière l’importance de ce patrimoine fait de son et d’images.

27 octobre 2018

Dirk Destoop – Argos.
© Dirk Destoop – Argos.

Le 27 octobre est placé sous le signe du patrimoine audiovisuel depuis 2005. L’on caractérise d’audiovisuel aussi bien le film analogue et digital, la radio, la TV, et les autres types d’enregistrement sonore et/ou vidéo. Dès le XXe siècle, ces différents médiums sont devenus indispensables au niveau de la transmission de l’information. Bits et bytes peuvent nous sembler fiables et stables, pourtant ce matériel est très fragile et se perd facilement.

La Journée mondiale du patrimoine audiovisuel permet dès lors de rappeler l’importance d’une bonne conservation de ces documents. Archives, bibliothèques, musées et chaînes TV y participent. Et maintenant aussi museumPASSmusées !

En l’honneur du 27 octobre, nous avons choisi deux œuvres d’artistes réputées pour leurs explorations audiovisuelles, que vous pouvez bien sûr aller retrouver avec votre pass musées.

Audiovisuel.
© Audiovisuel.

Dans la collection d’Argos : Anouk De Clercq

Argos est un centre d’art contemporain dédié aux arts audiovisuels à Bruxelles, accessible avec votre pass musées. Avec sa collection de près de 5.000 films et vidéos d’artistes de 1960 à aujourd’hui, impossible de ne pas mentionner ce centre unique en Belgique à l’occasion de notre célébration du patrimoine audiovisuel. Outre la conservation, Argos a comme mission d’œuvrer à la restauration des œuvres et de participer à la recherche autour de ce patrimoine. Ne passez pas à côté de la médiathèque, où vous pouvez visionner les films de la collection et consulter plus de 4.000 livres, catalogues et magazines d’art.

La riche collection d’Argos comprend des œuvres de l’artiste belge multimédia Anouk De Clercq. Dans ses vidéos, De Clercq explore les limites entre la fiction et la réalité, la figuration et l’abstraction. L’artiste a reçu de nombreuses récompenses pour son travail, qui a déjà été exposé à travers le monde entier (Tate Modern, Whitechapel Art Gallery, Centre Pompidou, Transmediale…).

Dirk Destoop – Argos.
© Dirk Destoop – Argos.

Motion for Stockhausen (2000)

Anouk De Clercq a créé Motion for Stockhausen en 2000 dans le cadre d’une performance. Les images utilisées proviennent des films belges les plus anciens qui ont subsisté, les Films Médicaux réalisés par Arthur Van Gehuchten en 1904. Ce neurologue était un des pionniers de la cinématographie médicale, mettant en scène patients et pathologies. Dans Motion for Stockhausen, Anouk De Clercq décontextualise et manipule ces images sources pour donner lieu à un nouveau langage visuel, sur un fond sonore signé Karlheinz Stockhausen.

Argos – Anouk De Clercq, 'Motion for Stockhausen', 2000.
© Argos – Anouk De Clercq, 'Motion for Stockhausen', 2000.
Argos – Anouk De Clercq, 'Motion for Stockhausen', 2000.
© Argos – Anouk De Clercq, 'Motion for Stockhausen', 2000.

Dans la collection du M HKA : Marie-Jo Lafontaine

Comme de nombreux musées d’art contemporain, M HKA acquiert et expose de l’art audiovisuel, bien représenté dans sa collection de 4.750 œuvres de 691 artistes différents. Parmi eux se trouve Marie-Jo Lafontaine, une artiste renommée internationale qui explore de nombreux médiums, de l’installation audiovisuelle à la tapisserie murale. Violence, identité, sexualité et mort, voici les thèmes récurrents de son travail. Ses installations sont caractérisées par l’importance du son, la répétition de certaines images, la monumentalité des écrans ou appareils et une dimension souvent énigmatique.

M HKA – Museumnacht 2017.
© M HKA – Museumnacht 2017.

La Batteuse de Palplanches (1979)

Cette installation vidéo de 59 minutes et 57 secondes compte parmi les premières installations créées par Lafontaine, et se compose de 4 écrans de télévision montés les uns sur les autres, qui montrent les mêmes images d’une batteuse qui enfonce des poteaux dans le sol. La répétition visuelle renvoie vers le caractère mécanique de l’univers industriel, tandis que la force de la machine se retrouve dans la robustesse de l’installation. Lafontaine a offert La Batteuse de Palplanches au M HKA en 2007.

Clinckx – Marie-Jo Lafontaine, La Batteuse de palplanches, 1979.
© Clinckx – Marie-Jo Lafontaine, La Batteuse de palplanches, 1979.

124 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

254 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass