Le poids de l'impondérable (1976)
© Remy Van den Abeele - FAM
Tentoonstelling

Remy Van den Abeele en rage

FAM

Au cours des années 1976 et 1977, la dépression qui affecte Remy Van den Abeele se lit particulièrement dans ses toiles. Celles-ci se font le réceptacle de ce qui bouillonne en lui. C’est aussi un moment de rupture professionnelle et une charnière dans son développement artistique. Les images sont extrêmement construites, révélant un degré très variable de mécontentement, de la simple critique à la colère.
Cette époque est également marquée par une qualité picturale particulièrement élevée. Or, aussi étonnant que cela puisse paraître, ce niveau artistique est atteint au moment où le peintre s’est senti le plus mal et l'a exprimé le plus visiblement, comme si ce mal-être avait été converti en concentration extrême dans l’exécution des toiles.
Dans ses œuvres de 1976-1977, il met au jour l’intérêt qu’il porte au travail d’artistes contemporains et à l’histoire de l’art du XXe siècle. Son regard sur l’évolution des arts plastiques est tantôt critique, tantôt acerbe. Ne se complaisant pas dans une simple position de jugement, il propose sa vision personnelle.
Espace Remy Van den Abeele, déroutant mais révélateur
L’œuvre riche et multiple de RVDA n’en est pas moins traversé par quelques sujets qu’il traite de manière récurrente. L’écriture, la femme, l’onirisme sont trois aspects de son travail que l’on retrouve respectivement dans la bibliothèque, le bureau et le salon. Chacune des pièces de l’espace Remy Van den Abeele se pare d’œuvres, de souvenirs, d’objets réalisés de ses mains ou éclairant l’un de ses thèmes spécifiques. Alors que les toiles, gouaches, croquis, lithographies déclinent les différentes techniques qu’il a employées, les photographies, livres, affiches, articles de presse…permettent d’appréhender au plus près son travail et sa vie professionnelle au gré des envies du visiteur. Pas de parcours chronologique, point de panneaux de médiations mais un univers presque intimiste dans lequel se retrouve l’essentiel de sa vie artistique.
Le cabinet de curiosités, précieux réceptacle du collectionneur, renferme quant à lui ses oeuvres expérimentales, les autres sujets qu’il a abordés dans ses créations, ses sculptures, un bijoux-peinture, les traces des expositions qui lui ont été consacrées.
Le mobilier, tout en étant un clin d’œil au monde de Remy Van den Abeele, permet de s’installer pour prendre le temps de véritablement s’y immerger.
Fermé tous les lundis; et les samedis, dimanches et jours fériés de décembre à février inclus.

€5 Gratis met museumpas

Openingsuren

tot

open op:

  • Dinsdag van 10:00 tot 12:00 en van 13:00 tot 17:00
  • Woensdag van 10:00 tot 12:00 en van 13:00 tot 17:00
  • Donderdag van 10:00 tot 12:00 en van 13:00 tot 17:00
  • Vrijdag van 10:00 tot 12:00 en van 13:00 tot 17:00
  • Zaterdag van 10:00 tot 12:00 en van 14:00 tot 18:00
  • Zondag van 14:00 tot 17:00

Contact

Rue du Commerce 17
6900 Marche-en-Famenne

Meer over dit museum