5 paysages d’hiver qui vous donneront vraiment froid

Les hivers ne sont plus ce qu’ils étaient. En attendant de connaître un sympathique froid glacial, nous pouvons heureusement compter sur les délicieux tableaux glacés de l’art pictural.

16 janvier 2020

Paysage d’hiver avec trappe aux oiseaux
© Pieter Brueghel II à Pieter Bruegel l’Ancien, Musée Mayer van den Bergh

1. Paysage d’hiver avec trappe aux oiseaux: Pieter Brueghel II à Pieter Bruegel l’Ancien, Musée Mayer van den Bergh, Anvers

Il s’agit sans conteste du paysage d’hiver par excellence parmi tous les paysages hivernaux. On dénombre quelque 127 copies du Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux de Pieter Brueghel l’Ancien, dont plusieurs de la main de son fils, qui se prénommait également Pieter. Nous y voyons une compagnie bigarrée d’enfants sur des traîneaux, de patineurs, de joueurs de paume et d’oiseaux. Pieter le Jeune y a lui-même ajouté le thème biblique de la fuite en Égypte. Grâce à Marie, Joseph et l’âne, l’ambiance de Noël est encore quelque peu présente.

Émile Claus, Musée des Beaux-Arts de Gand
© Émile Claus, Musée des Beaux-Arts de Gand

2. Les patineurs: Émile Claus (1891), Musée des Beaux-Arts de Gand

Une peinture empreinte de lumière rosée et qui pourtant suggère un froid glacial : il faut le faire ! Émile Claus était la figure belge de l’impressionnisme. Les détails des patineurs trahissent son passé naturaliste, mais la lumière annonce le luminisme typiquement belge. Ce qui nous réchauffe déjà un peu.

Jack Godderis, Musée Dhondt-Dhaenens
© Jack Godderis, Musée Dhondt-Dhaenens

3. Paysage hivernal: Jack Godderis (1950-1955), Musée Dhondt-Dhaenens, Sint-Martens-Latem

L’hiver, ce ne sont pas seulement des scènes de patinage pittoresques. Jack Godderis nous rappelle avec impétuosité l’obscurité tumultueuse des mois les plus sombres. Un hiver durant lequel on préfère rester à l’intérieur. À juste titre : une saison où tout un chacun se promène tranquillement dehors n’est pas un véritable hiver.

Jean-Michel Folon, Fondation Folon
© Jean-Michel Folon, Fondation Folon

4. L’étranger: Jean-Michel Folon (1973), Fondation Folon, La Hulpe

La silhouette solitaire, recroquevillée, nous donne envie d’un gros câlin chaleureux. Fort heureusement, l’hiver est la saison qui s’y prête le mieux. Jean-Michel Folon a connu le succès lorsqu’il était encore en vie. Il possédait le rare talent de créer en quelques traits un monde de rêverie poétique, néanmoins accessible.

Luc Tuymans, Mu.ZEE
© Luc Tuymans, Mu.ZEE

5. Nuages: Luc Tuymans (1986), Mu.ZEE, Ostende

Nous voyons une formation de nuages de pluie grisâtre – à moins que ce ne soit un paysage enneigé ? C’est en tout cas cette sorte de gris que l’on subit le lundi matin et qui ne nous remonte certes pas le moral. C’est d’ailleurs ce en quoi Tuymans excelle : nous proposer des images qui nous mettent mal à l’aise et nous désorientent. Merci, Luc. Nos meilleurs vœux à vous aussi.


> Admirez tous ces tableaux gratuitement grâce à votre pass musées !

186 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

242 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass