Masques à gaz © Memorial Museum Passchendaele 1917

11 novembre : nos musées consacrés à la guerre

1 novembre 2023

Ces 10 musées racontent la Grande Guerre à leur manière

La guerre, plus jamais. La commémoration de l’Armistice le 11 novembre est le moment idéal pour s’en souvenir. Ces 10 musées belges vous invitent à en apprendre plus sur la Première Guerre mondiale, pour ne jamais oublier à quel point la paix est précieuse. 

1) In Flanders Fields Museum : le côté humain

Ce n’est un secret pour personne que la Guerre mondiale était une affaire de politique et de pouvoir, mais qu’en pensait l’homme de la rue ? Ou le soldat au front ? Le Musée In Flanders Fields à Ypres se concentre sur la façon dont les gens ont vécu la guerre. Vous y rencontrez différents protagonistes qui racontent chacun leur histoire. Suivez le circuit jusqu’au beffroi, qui surplombe l’étendue des champs de bataille.

2) Plugstreet 14-18 experience : plongez au cœur de l’action

En vous rendant à Plugstreet 14-18 experience, à Ploegsteert, vous en apprendrez davantage sur les catacombes et la bataille de Messines, mais aussi sur la paix de Noël en 1914. Salle après salle, vous faites corps avec les soldats de l’époque. Un court-métrage et une carte en relief vous rafraîchissent la mémoire, expliquant la genèse du conflit. Vous vous retrouvez ensuite face à des tablettes géantes traitant de la propagande, la (sur)vie au front, l’humour au sein des troupes et la fraternisation.

3) Memorial Museum Passchendaele 1917 : une bataille épouvantable

Le village de Passendale semble aujourd'hui plutôt paisible, mais il en a été autrement pendant la Première Guerre mondiale.  La bataille de Passchendaele, en 1917, a été l’une des plus horribles de nos contrées. On dénombra plus d’un million de victimes pour un gain de terrain d’à peine 8 kilomètres. Le Memorial Museum Passchendaele 1917 vous fait revivre la vie sur et autour des champs de bataille. Vous ressentirez des frissons en parcourant les tranchées reconstituées.

4) Westfront Nieuwpoort : un jeu d’eau ingénieux

De l’eau de mer, des écluses et des sas, voilà ce qui stoppa net l’invasion allemande à Nieuport. Sous le Monument Roi Albert Ier se cache’ Westfront Nieuwpoort, un centre d’accueil qui vous raconte tout sur l’ingénieuse inondation des polders. Conseil : à la fin de votre visite, prenez l’ascenseur jusqu’au sommet du monument Albert Ier pour profiter d’une vue imprenable.

5) Mons Memorial Museum : sur les traces de Jules Blasse

Que ressentent les gens ordinaires pendant la guerre ? Comment garder le contact lorsque l’on n’est pas en sécurité à l’extérieur ? Tout comme l’In Flanders Fields Museum, le Mons Memorial Museum aborde le côté humain de la guerre. Découvrez des témoignages personnels ainsi qu’un audioguide captivant dans lequel Jules Blasse, jeune soldat du front, vous plonge dans les horreurs de la Grande Guerre.

6) Musée de la tour de l’Yser : un appel qui résonne

De violents combats ont également éclaté autour de Dixmude. Au cœur de cette ancienne ligne de front se dresse le Musée de la tour de l’Yser, un bâtiment de 22 étages qui ne véhicule qu’un seul message : la guerre, plus jamais. La visite commence au 20e étage (rassurez-vous, l’ascenseur vous y emmène en un rien de temps). Vous entamez ensuite calmement votre descente et découvrez différents récits sur l’affrontement entre la Belgique et l’Allemagne

7) Le Boyau de la Mort : le souvenir d’une bataille sanglante

Restons quelques instants de plus à Dixmude, où, outre le Musée de la tour de l’Yser, le Boyau de la Mort nous ramène également à cette période funeste. Ce ‘Boyau de la Mort’ est le dernier complexe de tranchées de la Première Guerre mondiale que nous possédions encore en Belgique. Outre ses couloirs proprement dits, il comporte une partie intérieure où des écrans interactifs, des photos et des films vous offrent un aperçu de la vie infernale des soldats.

8) Le Musée d’Histoire militaire : combattre pour la liberté

Le Musée d’Histoire militaire vous raconte la manière dont la ville de Tournai s’est battue pour sa liberté au fil des siècles. L’histoire débute en 1100 et se termine avec la Seconde Guerre mondiale. La Première Guerre mondiale est également abordée dans les détails, avec la bataille du 24 août et la bataille de l’Escaut de 1918, menée par les troupes britanniques. Des histoires absolument indispensables.

9) Talbot House : bienvenue au club

Lorsque les soldats ne se trouvaient pas sur le terrain, certains se retrouvaient dans un club qui leur était réservé. Talbot House à Poperinge a servi de ‘club house" aux soldats britanniques pendant la Première Guerre mondiale. Un foyer loin de chez soi où les soldats ont souvent noué des amitiés profondes. Aujourd’hui, la maison offre un accueil tout aussi chaleureux et authentique, riche d’histoires et d’anecdotes et peut-être... accompagné d’une tasse de thé.

10) Musée Fort Liezele : un mur d’enceinte imposant

À l’approche de la Première Guerre mondiale, en 1908, la ville d’Anvers s’est dotée d’une solide ceinture extérieure avec un fort blindé. Ce dernier a été remarquablement bien conservé et offre aujourd’hui un aperçu de la stratégie défensive belge pendant la Grande Guerre. Au Musée Fort Liezele, de nombreux témoignages vous entraînent au cœur d’une histoire passionnante, celle de l’occupation et de la lutte pour la liberté.


Mordu(e) d’histoire ?

Grâce à l’application pass musées, vous pouvez filtrer les musées et les expositions par thème. Téléchargez-la maintenant et organisez votre prochaine visite.


244 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

322 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Achetez le pass musées
Mon pass musées
Identifiez-vous pour le pass musées digital