L'interview Instagram : Maria Paula Arias

A l’heure du hashtag, museumPASSmusées vous propose une immersion digitale dans l’univers muséal 2.0, à travers une série d’interviews exclusives avec comme thème Instagram au musée.

28 novembre 2018

Maria Paula Arias
© Maria Paula Arias

Pour un grand nombre de ses utilisateurs amateurs de culture, Instagram a révolutionné la manière d’appréhender un musée. En l’an 2018, on ne va plus simplement dans un musée pour contempler, mais aussi pour (se) montrer. Si le chef-d’œuvre demeure traqué, le filtre optimal est tout aussi recherché. 

De leur côté, la majorité des musées ont intégré cette nouvelle façon d’approcher les collections dans leur communication. Un moyen de toucher un autre public, mais aussi de dépoussiérer le musée, parfois considéré comme une institution dépassée (à tort, selon notre humble et objectif avis).

A l’heure du hashtag, museumPASSmusées vous propose une immersion digitale dans l’univers muséal 2.0, à travers une séries d’interviews exclusives de personnalités et d’experts qui manient cet outil comme nul autre.

Aujourd’hui : l’experte académique, Maria Paula Arias 

Maria Paula Arias complète actuellement un doctorat en muséologie à l’Université de Manchester, qui l’amène à explorer les relations entre réseaux sociaux, stratégies muséales et participation des publics. Maria Paula Arias est l’auteur de l’étude Instagram Trends: Visual Narratives Of Embodied Experiences At The Museum Of Islamic Art, analysant plus de 4.000 images Instagram localisées au Musée d’art islamique de Doha au Qatar.

Bonjour Maria Paula, merci de nous accorder cette interview ! Avez-vous déjà été en Belgique et visité des musées ici ? 

Oui, j’ai fait un roadtrip en Belgique avec mon mari. L’occasion d’inaugurer l’année 2016 à Gand mais surtout de visiter le Musée M à Louvain, In Flanders Fields à Ypres, le Musée Groeninge à Bruges, le Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, et la Cathédrale St Bavon à Gand (certes pas un musée, mais nous tenions absolument à voir l’Adoration de l’Agneau mystique !). 

Saskia Desmidt - Musée Groeninge.
© Saskia Desmidt - Musée Groeninge.

A quel point Instagram a modifié l’expérience muséale ?

Je suis convaincue qu’Instagram a profondément changé l’expérience muséale. 

De façon générale, les réseaux sociaux ont altéré notre manière de percevoir le monde qui nous entoure, et nos comportements et besoins ont à leur tour fait évoluer les technologies. Instagram se base sur le fait que notre perception visuelle des choses est au cœur de notre expérience, et nous incite à créer des récits plus ou moins éphémères sur la base des images qui nous marquent. 

Dans le champ culturel, Instagram est employé de différentes façons. Les visiteurs y documentent leur expérience, les institutions y diffusent leurs valeurs, les artistes y trouvent aussi bien de l’inspiration qu’un potentiel marché. Cet ensemble très diversifié de posts attire à son tour de nouveaux publics

Quel type d’images de musée fonctionne le mieux sur Instagram (des photos de l’architecture, de la collection, des visiteurs…) et est-ce que l’on remarque des tendances “universelles” ? 

Il n’est pas possible d’analyser, et par conséquent de prévoir, quel type de contenu “fonctionne" le mieux sur Instagram, pour trois raisons. Tout d’abord, chaque musée est différent et unique, que ce soit au niveau de sa collection, de ses valeurs, de son engagement vis-à-vis d’une communauté, de ses visiteurs. Deuxièmement, Instagram peut être utilisé de différentes manières et pour différents objectifs : mettre en lumière certaines pratiques artistiques, dévoiler les coulisses du musée, partager des moments drôles… Enfin, il faut garder à l’esprit que chaque utilisateur interprète un post Instagram de façon différente. 

Par conséquent, il est plus pertinent de raisonner sur-mesure que de se fier à des catégories de contenu prédéfinies : chaque institution doit en premier lieu définir quels sont les messages à faire passer par la voie d’Instagram en fonction de quels objectifs, un point de départ qui permet d’assurer la pertinence du contenu diffusé. Il s’agit également de tenir compte des ressources disponibles pour Instagram : combien de temps peut-on y dédier, sur quelle technologie peut-on s’appuyer… 

Il n’est pas possible de parler à cette heure-ci de tendances visuelles que l’on retrouve dans les musées à travers le monde. Notons qu’il y a déjà eu des recherches explorant des tendances dans le contenu posté sur Instagram relatif à un musée en particulier. Par exemple, Kylie Budge (2017)* a étudié les images de visiteurs de l’exposition Recollect: Shoes (Museum of Applied Arts and Sciences, Sydney). Résultat de ses observations : une prédominance visuelle nette d’objets exposés parmi les clichés postés. Ryan Dodge (2018)* a utilisé Google Cloud Vision pour étudier pas moins de 263.693 images de visiteurs prises au Royal Ontario Museum à Toronto au Canada, et a constaté à cette occasion une autre préférence, l’architecture du musée. Il y a encore beaucoup de recherche à effectuer dans ce domaine. Plus les études sont mises en commun, plus cela peut être bénéfique pour les institutions, qui peuvent en tirer des conclusions. 

Du coup, impossible de donner aux musées la recette pour le post Instagram parfait ? 

Oui, en effet, si ce n’est qu’un post à succès doit d’après moi incarner la mission et les objectifs de l’institution. 

Pour finir, pouvez-vous partager avec nous des comptes avec du contenu “musée” inspirant que vous suivez sur Instagram ?

Il y a tellement de comptes avec du contenu que je trouve inspirant, intéressant et ludique… je ne saurais pas par où commencer ! 

*Budge, K. (2017) Objects in Focus: Museum Visitors and Instagram. Curator: The Museum Journal. [Online] 60 (1), 67–85. [online]. Disponible sur : http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/cura.12183/abstract (Consulté le 3 avril 2017).

Dodge, W. R. (2018) Unpacking 260,000 visitor photos at the Royal Ontario Museum. Noteworthy - The Journal Blog [online]. Disponible sur : https://blog.usejournal.com/https-medium-com-wrdodger-unpacking-260-000-visitor-photos-at-the-royal-ontario-museum-e35a51aa9f6b (Consulté le 29 juillet 2018).

125 musées

Dès maintenant, vous pouvez visiter tous les musées participants pendant un an. Pas une fois, mais aussi souvent que vous le souhaitez !

Découvrez tous les musées

243 expositions

Vous pouvez également visiter les expositions temporaires des musées participants gratuitement ou à un tarif fortement réduit.

Découvrez toutes les expositions

1 pass musées

Tout ceci avec seulement 1 pass. Achetez-le dans un de nos musées ou commandez-le ici. 

Commandez le pass